Troisième semaine de juin

Couverture d’une des éditions de 1984 de G. Orwell

LA GUERRE C’EST LA PAIX
LA LIBERTE C’EST L’ESCLAVAGE
L’IGNORANCE C’EST LA FORCE

1984 est le roman publié en juin 1949, et traite de la société dictatoriale sur les individus. Ce roman d’anticipation est un des piliers de la littérature, notamment de science-fiction, mais pas seulement.  C’est un livre d’anticipation, cela veut dire littéralement que ce qui est écrit dans ce livre peut se réaliser.

Ceux qui aiment la littérature de science-fiction savent qu’il y a cinq livres à lire pour comprendre les réticences et les craintes de groupes prônant la liberté  :

-1984 de Georges Orwell

– Dune de Frank Herbert

– Fondation d’Isaac Asimov

– Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley

– Fahrenheit 451 de Ray Bradbury.

Ce qui est effroyable est de réaliser que ce qui était dans les livres n’était que de la fiction. Je ne me fais pas d’idées, je pense qu’il y a seulement des similitudes entre ce qui a été écrit dans ces livres et ce qui existe.

Par exemple, 1984 et la liberté sur le renseignement. Entre Big Brother, la novlangue et la réécriture de l’histoire, je trouve que ce livre est vraiment d’actualité. Rien que pour ces trois exemples, on peut trouver des correspondances dans la réalité :

– Big Brother is watching you, plus qu’un slogan, risque de devenir vrai avec les keylogger (merci windows10) ou la loi sur le renseignement

– la novlangue, là aussi, une réalité : une incapacité chronique de nos élèves à écrire et s’exprimer correctement. D’où un développement important de l’écriture SMS dans les copies

– la réécriture de l’histoire, ou l’absence dans les programmes de primaire de  Napoléon, l’option du Siècle des Lumières au lycée …

Et pendant ce temps-là, on se demande comment travailler avec la loi Macron … On a oublié que certaines de nos questions sont dans les livres.

Pour reprendre su sujet de philosophie : la culture (de instantanéité) fait-elle l’homme ?

 

  • A suivre

– France universités numériques propose un moteur de ressources pédagogiques. J’ai regardé un peu et j’ai tapé le mot-clé suivant : documentaliste. Voici le résultat (voir le moteur de France université numérique).

– Le nutella & le roundup. Deux pour le prix d’un : Mme la Ministre, Mme Royal, a estimé et insisté suer le fait que ces deux produits sont nocifs pour la santé. On n’en doutait pas,  juste que la manière pour dénoncer ces deux objets de la consommation courante n’est pas bonne. Pour le roundup, on notera que la vente ne sera plus dans les rayons, mais dans un coin derrière la caisse, une demi-victoire donc. Quant au nutella, la nocivité de ce produit n’est pas nouvelle, car destructrice de forêts. Bon, il se trouve que le produit qui produit le plus de nutella c’est la France, et que ce produit d’origine italienne est une fierté pour tous les habitants outres-Alpes. Il y a un certain manque de tact ou de courage, c’est selon .. (voir les articles de l’Obs et de 20Minutes).

 

  • Valeur 0

Bourdieu, revient leur expliquer ; aborder l’identité numérique ; à nous de nous réveiller ; modernisons le droit ; de retourle péril des marées ; le complot 3.0. ; la chute ; on n’arrête plus le progrès ; y a du boulot ; pendant ce temps-làon pourrait en débattre ; n’oublions pas Napoléon ;

  • En vidéo

Un classique de la musique irlandaise : the Dubliners, titre de l’album éponyme :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s